CDF 1928/1929 : Les Montpelliérains héros de l’Hérault

Montpellier HSC 1928/1929

SO Montpelliérains 1928/1929
Olivet, Mistral, Guillard, Rolhion, Dedieu, Bousquet, E. Kramer, Temple, A. Kramer, G. Kramer, Sekulic

La Coupe de France 1928/1929 voit la participation de 380 clubs à l’épreuve.

En trente-deuxièmes de finale, le Red Star élimine l’AS Cherbourg (0-4), mais les Parisiens voient la FFFA leur donner match perdu pour avoir aligné un joueur non qualifié, l’Uruguayen Orestes Diaz, qui n’avait pas renouvelé sa licence à temps. Le tenant du titre et club le plus titré de la compétition disparaît ainsi sur tapis vert.

Au tour suivant, c’est l’Olympique de Marseille, trois Coupes à son actif, qui disparaît de cette douzième édition. Les Marseillais tombent devant le Stade Français (4-1). En quart de finale, le CA Paris, dernier club encore à lice à avoir déjà remporté la Coupe, cède devant le Stade Raphaëlois (1-0). La Coupe ira donc chez un novice.

En demi-finale, le FC Sète dispose de l’UR Dunkerque-Malo (2-1) et les Sports Olympiques Montpelliérains battent le Stade Raphaëlois (1-0). C’est donc une finale 100% héraultaise qui a lieu le 5 mai 1929 au Stade Yves-du-Manoir de Colombes.

Les deux équipes s’appuient sur une armada de joueurs étrangers. Les SO Montpelliérains alignent les trois frères Kramer (Edmond, Auguste et Georges), tous internationaux suisses et le Yougoslave Branislav Sekulic. En face, le FC Sète s’appuie sur une triplette britannique (Edward Skiller, William Barrett et Davis Harrison) renforcée de l’international yougoslave Yvan Beck. Les deux équipes jouent avec leurs inters en retrait. Les Montpelliérains conservent un système de défense classique alors qu’au FC Sète, le demi-centre Barrett a un rôle de policeman contre Auguste Kramer. Les Sétois sont cependant désorganisés par la position défensive de Barrett et n’arrivent pas à peser offensivement. Les SO Montpelliérains en profitent pour s’imposer plutôt facilement dans cette finale (2-0), grâce à des buts signés d’Auguste Kramer (40e), qui a marqué à chacun des tours de la Coupe, et d’Edmond Kramer (89e). Montpellier remporte ainsi sa première Coupe de France. Finaliste malheureux en 1923 et 1924, le FC Sète perd une troisième finale.

– Composition des équipes finalistes de la Coupe de France 1928/1929 :

SO Montpelliérains : Guillard, Olivet, Rolhion, Bousquet, Dedieu, Mistral, E. Kramer, Temple (cap.), A. Kramer, G. Kramer, Sekulic

FC Sète : Henric, Chardar, Skiller, Féjean, Barrett, Harrison, Galey, Dormoy, Cazal, Beck, Boutet

Publicités

A propos jonathanbre

Passionné de ballon rond, ce petit blog me sert à évoquer l'actualité foot à travers mon regard ou mon humeur.
Cet article a été publié dans Coupe de France. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s