CDF 1934/1935 : Marseille soulève une quatrième Coupe

Olympique Marseille 1934/1935

Olympique de Marseille 1934/1935
Kurka, Charbit, Lemasseur (Dir), Durand, Conchy, Baur (Acteur), Dard (Prés), Di Lorto, Conchy, Bruhin, Diettrich (Entr), Zermani, Alcazar, Roviglione, Eisenhoffer, Kohut

Cette Coupe de France 1934/1935 est la dix-huitième édition de la compétition. En trente-deuxièmes de finale, les seize équipes de D1 font respecter la hiérarchie et se qualifient toutes sans exception pour le tour suivant. Le FC Sète, tenant du titre, s’impose par 5 buts à 0 devant le FC Montois. L’Olympique de Marseille, finaliste de la dernière édition, se qualifie au dépend du RC Agathois (3-1). Club le plus titré de la Coupe avec quatre trophées à son actif, le Red Star dispose du Stade Quimpérois (5-1).

En seizièmes de finale, les deux clubs roubaisiens, l’Excelsior et le Racing Club s’affrontent. Comme lors de la finale 1933, c’est l’Excelsior qui s’impose (2-1). Sète élimine l’AS Valentigney (4-1), l’OM sort le SC Nîmes (1-0), le Red Star dispose d’Amiens AC (1-0). Le RC Strasbourg, à la lutte pour le titre en D1, se fait éliminer sur la pelouse de l’US Valenciennes-Anzin (1-0), équipe de D2.

En huitièmes de finale, le dernier club amateur, l’US Quevilly tombe contre le SC Fives (4-0). Les professionnels s’expliqueront entre eux. Sète, vainqueur de Mulhouse (4-2), Marseille, tombeur d’Antibes (2-1), le Red Star, bourreau des SO Montpelliérains (2-1) et Sochaux, vainqueur du RC Paris (4-2) se qualifie notamment pour le prochain tour. En quarts de finale, Sète, le tenant du titre, abandonne son titre sur la pelouse du spécialiste Red Star (2-0). Marseille élimine Sochaux (3-0), Fives sort le CS Metz (2-1) et Rennes fait chuter le FC Rouen (1-0). Dans le dernier carré, Marseille affronte le Red Star pour un choc de prestige entre deux grands de la Coupe. C’est l’OM qui s’impose par 3 buts à 2, se qualifiant ainsi pour la cinquième finale de son histoire. Le Stade Rennais, qui triomphe du SC Fives (3-0), se qualifie pour sa deuxième finale après celle perdue en 1922 contre le Red Star.

Olympique de Marseille – Stade Rennais

La finale se tient au Stade Olympique Yves-du-Manoir de Colombes. Le Stade Rennais est privé de son avant-centre Walter Kaiser (qui s’est cassé la jambe en demi-finale). Sans lui, les Rennais pratiquent un jeu trop défensif pour pouvoir espérer marquer, malgré l’activité de son demi-centre argentin Volante. L’Olympique de Marseille en profite. Les Marseillais ouvrent la marque par Charles Roviglione (34e) puis doublent la mise par Willy Kohut (38e). Jean Laurent inscrit un troisième but contre son camp (43e) définitivement fatal à son équipe. Pour la seconde fois, Rennes s’incline en finale de la Coupe. L’OM, neuvième du championnat, égaye sa saison en soulevant une nouvelle Coupe de France, la quatrième de son histoire, rattrapant ainsi le Red Star au palmarès des clubs les plus titrés de l’épreuve.

– Composition des équipes finalistes de la  Coupe de France 1934/1935 :

Olympique de Marseille : Di Lorto, M. Conchy, H. Conchy (cap.), Bruhin, Zermani, Kohut, Charbit, Roviglione, Laurent, Durand, Alcazar, Eisenhoffer

Stade Rennais : Collet, Rose, Pleyer, Laurent, Gardet, Boccon, Bernasconi, Rouxel, Volante, Cahours, Chauvel

Publicités

A propos jonathanbre

Passionné de ballon rond, ce petit blog me sert à évoquer l'actualité foot à travers mon regard ou mon humeur.
Cet article a été publié dans Coupe de France. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s