D1 1935/1936 : Le RC Paris au sommet

rcfrance1936

RC Paris 1935/1936
Schmitt, Mestre (Dir), Roux, Banide, Diagne, Hiden, Jordan, Delfour, Mercier, Kennedy, Couard, Veinante, Mathé

La quatrième édition du Championnat de France débute par un très large succès du tenant du titre, le FC Sochaux-Montbéliard devant le promu, Valenciennes-Anzin (12-1). Mais Sochaux tombe à Metz, l’autre promu lors de son second match (3-2).

Lille s’installe en tête

Après quelques journées, l’Olympique Lillois parvient à s’installer en tête et à se détacher, notamment en disposant à deux reprises du RC Paris. Après une seconde victoire contre les Parisiens (2-3), dans un Parc des Princes comble, les Lillois font figure de favori pour le titre et comptent même cinq points d’avance sur le club parisien.

Mais le RC Strasbourg est aussi dans le coup et le RC Paris n’a pas abdiqué pour autant, malgré l’absence durant six mois de son gardien autrichien Rudolf Hiden qui, dans l’attente d’une augmentation, refuse de rejoindre son club.

Le RC Paris comme le FC Sète

Les Parisiens, entraînés par l’Anglais George Kimpton qui opte pour une tactique « WM » (3-2-2-3) en vogue, enchaînent treize matchs sans défaites et parviennent à maintenir la pression sur l’Olympique Lillois. L’OL finit par coincer en fin de saison comme les Strasbourgeois qui perdent cinq de leurs sept dernières rencontres.

Le RC Paris qui enchaînent les victoires finit par prendre la tête et en gagnant ses deux matchs reportés pour cause de son parcours en Coupe de France, dont un à Sochaux, décroche le premier titre de champion de France de son histoire. C’est une saison magnifique et parfaite qui se conclut pour le RC Paris, auteur du doublé en cette année 1936, puisque le club parisien remporte également la Coupe de France. C’est le second doublé de l’histoire après celui du FC Sète en 1934.

Courtois succède à Abegglen

Le RC Paris termine la saison avec trois points d’avance sur l’Olympique Lillois, son dauphin, et cinq points sur le RC Strabourg. Champion de France en titre, le FC Sochaux-Montbéliard perd son titre et termine quatrième du classement final. Les Sochaliens peuvent se consoler avec le titre de meilleur buteur du championnat obtenu par leur attaquant, Roger Courtois, auteur de 34 réalisations, qui succède ainsi à son coéquipier André Abegglen.

Dans le bas du tableau, l’US Valenciennes-Anzin et l’Olympique d’Alès terminent aux deux dernières places et évolueront donc en deuxième division la saison prochaine. Dans le sens inverse, c’est le FC Rouen et le RC Roubaix qui gagnent leur billet et qui intégreront donc pour la première fois de leur histoire l’élite du football français.

Pour décrocher le titre, Kimpton s’est appuyé sur un groupe de 21 joueurs. Parmi les joueurs cadres de l’Anglais, il faut citer Edmond Delfour, Auguste Jordan, l’Anglais Fred Kennedy, Raoul Diagne, Emile Veinante et Maurice Banide.

Classement final :

Rang Equipes Pts J G N P BP BC MOY
1 RC Paris 44 30 20 4 6 81 45 1,8
2 Olympique Lillois 41 30 17 7 6 62 32 1,938
3 RC Strasbourg 39 30 18 3 9 67 37 1,811
4 FC Sochaux-Montbéliard 35 30 12 11 7 81 38 2,132
5 AS Cannes 35 30 15 5 10 53 46 1,152
6 Olympique de Marseille 33 30 14 5 11 61 55 1,109
7 FC Sète 32 30 14 4 12 49 48 1,021
8 SC Fives 31 30 14 3 13 51 41 1,244
9 EAC Roubaix 31 30 13 5 12 65 56 1,161
10 Stade Rennais 28 30 10 8 12 44 62 0,71
11 CS Metz 27 30 12 3 15 54 69 0,783
12 FC Antibes 25 30 10 5 15 47 68 0,691
13 FC Mulhouse 22 30 8 6 16 53 89 0,596
14 Red Star 19 30 8 3 19 49 68 0,721
15 US Valenciennes-Anzin 19 30 7 5 18 57 87 0,655
16 Olympique Alès 19 30 5 9 16 39 72 0,542

Les champions de France 1936 :

Maurice Banide (26 matchs)

Branca (4 matchs)

Bohé (4 matchs / 1 but)

Raymond Couard (1 match)

Roger Couard (22 matchs / 23 buts)

Edmond Delfour (30 matchs / 4 buts)

Raoul Diagne (28 matchs)

Maurice Dupuis (11 matchs)

Henri Fournis (1 match)

Marcel Galey (3 matchs)

Jean Gautheroux (8 matchs)

Rudolf Hiden (8 matchs)

Gusti Jordan (30 matchs / 3 buts)

Frederick Kennedy (29 matchs / 19 buts)

Jules Mathé (12 matchs / 7 buts)

Robert Mercier (18 matchs / 8 buts)

Henri Ozenne (11 matchs / 8 buts)

Francis Roux (22 matchs)

Roland Schmitt (18 matchs)

Emile Veinante (27 matchs / 4 buts)

Aleksandar Zivkovic (7 matchs / 5 buts)

Entraineur : George Kimpton

Publicités

A propos jonathanbre

Passionné de ballon rond, ce petit blog me sert à évoquer l'actualité foot à travers mon regard ou mon humeur.
Cet article a été publié dans Championnat de France. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s